Accueil Société

Les nouvelles menaces viennent de la criminalité organisée, confirme le ministre de la Justice Van Quickenborne

Vincent Van Quickenborne et sa famille vivent, à nouveau, reclus dans une maison hypersécurisée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis ce mercredi, le seuil de la menace à l’encontre du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) est relevé et de nouvelles mesures de protection ont été prises pour lui, son épouse et leurs enfants. Tous vivent, à nouveau, reclus dans une maison hypersécurisée. Le ministre de la Justice était absent de la plénière ce jeudi, et c’est le Premier ministre qui a répondu aux questions le visant concernant les négociations avec les syndicats de la police.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs