Accueil Belgique Politique

Paul Magnette charge le greffier du parlement wallon et épargne Marcourt

Selon le président du PS, les parlementaires n’ont pas fermé les yeux en raison de l’emprise du greffier, mais ont été simplement trompés par son apparence professionnelle.

Temps de lecture: 2 min

Les voyages controversés effectués l’an passé par le greffier du parlement wallon Frédéric Janssens, accompagnés parfois de son président Jean-Claude Marcourt ont fait l’objet d’une discussion, ce jeudi, en bureau élargi de l’assemblée.

À lire aussi Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Paul Magnette était l’invité de l’émission Jeudi en prime, sur la RTBF. Le président du parti socialiste s’est exprimé au sujet de ces récentes révélations, indiquant : « Les responsabilités sont collectives ». Selon Paul Magnette, les responsabilités sont partagées et le problème est « général ». Le président du PS a ensuite appelé à des contrôles plus stricts que ceux en vigueur actuellement.

« Lamentable »

«Les responsabilités sont collectives et c’est évidemment lamentable, il y aurait dû y avoir des procédures de contrôle et de transparence beaucoup plus fortes dès le début. Mais faites le même exercice à d’autres niveaux de pouvoir, et vous allez découvrir à peu près les mêmes chiffres», a affirmé M. Magnette sur le plateau de «Jeudi en prime» (RTBF).

Selon Paul Magnette, les parlementaires n’ont pas fermé les yeux en raison de l’emprise du greffier, mais ont été simplement trompés par son apparence professionnelle. « Il a abusé », indique le bourgmestre de Charleroi. « Il a abusé de la confiance qu’on lui avait accordée et qu’avaient les parlementaires en son professionnalisme ». Le socialiste a ensuite continué, chargeant le greffier mais épargnant Jean-Claude Marcourt, président du parlement wallon. « Ce n’est pas une question d’homme », nuance Paul Magnette. « Il y a une responsabilité collective », ajoute-t-il. Paul Magnette a aussi considéré que ce dernier n’avait commis «aucune faute personnelle». «L’ignorance ici n’est pas une faute». En revanche, le greffier mis en cause «a abusé de la confiance donnée» en s’octroyant des avantages «tout à fait inacceptables». «On a fait trop confiance à un homme qui donnait toute l’apparence de la rigueur».

À lire aussi Parlement wallon: Jean-Claude Marcourt ne vacille pas sur son siège de président

Le président du PS a également soulevé la question des voyages professionnels et de leurs fréquences. « Faut-il voyager autant ? », s’est-il interrogé. Selon lui, ce sont des réflexions « censées sur le plan environnemental mais qui remettent également un peu d’éthique dans les finances publiques . »

À lire aussi Greffier du parlement wallon: Paul Magnette veut plafonner le budget «voyages»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

74 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, vendredi 9 décembre 2022, 15:24

    Et toujours pas un mot de Gloub dans la presse pour défendre l'huissier MR.

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 9 décembre 2022, 14:21

    Et aux prochaines élections, tous ce bon peuple de Wallonie votera ? Devinez quoi ? Mais socialistes bien sûr ce sont les meilleurs dans toutes les catégories !!!En tant que chef Marcourt doit payer, démission et le plus vite possible !!!

  • Posté par Deladrier-rase , vendredi 9 décembre 2022, 15:22

    D'accord, mais pour qui pourrions-nous voter? Raoul le Rouge est la seule alternative à la majorité actuelle mais ça ne va pas arranger les affaires de la minorité de wallons qui a un travail non subsidié...

  • Posté par Lambotte Serge, vendredi 9 décembre 2022, 13:51

    Pourri autant que Marcourt.

  • Posté par AL291160, vendredi 9 décembre 2022, 13:06

    Ils étaient deux à ce voyage, je ne vois pas que seule le greffier doit répondre des malversations. De toute façon,tous se couvrent, déjà qu'ils remboursent et soit condamné Tout ces politiques se sucre et nous on paye

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une