Accueil Société

Menace de la surpêche: les poissons risquent d’aller par le fond

Dans l’Atlantique du Nord-Est, le cabillaud est très mal en point. Plusieurs autres stocks de poissons ne sont pas loin d’une situation d’effondrement, indiquent les données scientifiques. La surpêche sévit toujours et des mesures de restriction sont nécessaires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La surpêche est loin d’appartenir au passé. Et elle ne concerne pas seulement des zones lointaines. Dans les « eaux européennes », de nombreux stocks de poissons sont dans un état très fragile, montrent les études scientifiques. En Méditerranée et en mer noire, la situation semble en cours d’amélioration, même si elle reste fragile. Dans l’Atlantique en revanche, il y a de quoi se faire un sang d’encre. Ici, montrent les données du Conseil international pour l’exploration de la mer (Ciem), relayées par l’organisation non-gouvernementale Oceana, 25 stocks de poissons constitués de douze espèces sont dans un état tel que leur capacité de reproduction s’en trouve menacée. « Dans certains cas, on est proche de l’effondrement des populations », alerte l’ONG. Cela fait des années, dit-elle, que ces stocks ont été systématiquement soumis à la surpêche. Les mesures de gestion qui ont été prises ont été insuffisantes pour permettre la reconstitution des populations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs