Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

«Je veux abandonner définitivement cette étiquette de nouveau Kompany»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’histoire est belle mais elle aurait pu l’être plus encore. Le destin flamboyant promis à Jason Denayer à la suite du forfait de Vincent Kompany a tourné court. Il n’a fallu que deux matchs amicaux pour que l’immense crédit dont il bénéficiait s’effrite.

Une titularisation contre la Finlande (1-1) où il ne brilla certes pas mais où il fut loin de se montrer catastrophique, pénalisé pour le peu de communication existant dans son binôme avec Vermaelen. Un deuxième essai contre la Norvège (3-2), cette fois-ci à droite, pour ce qui devait confirmer ce qu’on avait aperçu par bribes au Portugal, s’avéra, lui, plus délicat. En trois jours, le défenseur de Galatasaray était passé de « nouveau Kompany » et back up prioritaire de Toby Alderweireld à droite à espoir encore tendre, dernière solution de repli.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs