Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: la Croatie crée la surprise en sortant le Brésil aux tirs au but (vidéos)

La Croatie, vice-championne du monde en titre, s’est qualifiée pour les demi-finales du Mondial en éliminant le Brésil 4 tirs au but à 2 (0-0 à la fin du temps réglementaire, 1-1 après prolongation), vendredi à Doha.

Temps de lecture: 3 min

La Croatie est le premier pays qualifié pour les demi-finales de la Coupe du monde 2022 de football. Elle a créé la surprise en éliminant le grand favori du tournoi le Brésil 4 tirs au but à 2 (0-0 à la mi-temps et après le temps réglementaire, 1-1 après prolongation) en quarts de finale, vendredi au stade Education City d’Al-Rayyan, au Qatar. Un exploit individuel de Neymar avait donné l’avance au Brésil (105e+1) et Petkovic avait arraché l’égalisation sur le premier envoi cadré de la Croatie (117e).

Les Croates lancèrent la séance de tirs au but. Vlasic, Majer, Modric, Orsic se montrèrent intraitables tandis que Rodrygo, le premier tireur brésilien vit son envoi arrêté, et après les envois convertis de Casemiro et Pedro, le tir de Marquinhos s’écrasa sur le poteau, scellant l’élimination brésilienne.

A l’occasion de sa 3e demi-finale, après 1998 et 2018, en six participations, la Croatie sera opposée mardi prochain 13 décembre à 20h00 (belges) au vainqueur du quart de finale qui mettra en présence ce vendredi soir les Pays-Bas et l’Argentine.

Maîtres du ballon, dès le coup d’envoi, les Brésiliens trop lents se heurtèrent à un onze croate bien en place. Il fallut des actions individuelles de Vinicius et Neymar pour tenter de déstabiliser les «Kockasti ("Damiers") en première période. Seul un coup franc, détourné, de Neymar (42e) alerta un rien le gardien Livakovic. Très à l’aise techniquement les Croates parvenaient certes à desserrer l’étreinte des Auriverdes, sans parvenir à porter le danger dans le camp adverse. Le 0-0 à la pause était dès lors inévitable.

Le portier croate eut coup sur coup à s’employer à la reprise (47e et 48e) et la consultation du VAR, pour un possible faute de main croate dans le rectangle ne donna rien. Livakovic intervint encore avec beaucoup d’à propos sur une percée de Neymar (55e) et un essai de près de Paqueta (66e). Le portier du Dinamo Zagreb annihila encore une tentative de Neymar (76e) et un nouvel envoi de Paqueta (80e).

Entre les rares éclairs brésiliens, le tempo du match retombait ce qui arrangeait les Croates très compacts et collectifs autour de leur maestro Modric mais toujours aussi peu entreprenants sur la portion brésilienne du terrain.

La prolongation devenue inévitable, le scénario ne changea pas. Le Brésil accentua son pressing, la Croatie demeurait regroupée et attendait semble-t-il la séance de tirs au but. Jusqu’à la 103 minute quand Petkovic effaça deux adversaires et servit Brozovic qui ne put cadrer son tir de l’entrée du rectangle.

Finalement, une action de Neymar (qui aurait pu être exclu pour un coup volontaire au préalable), où il réussit un double une-deux, trompait enfin Livakovic (0-1, 105e+1) pour son 77e but international de quoi égaler le record de Pelé.

Alors qu’on pensait le Brésil filer vers la qualification, sur un centre d’Orsic Petkovic voyait son tir, le premier cadré par la Croatie, détourné par Marquinhos filer dans le but d’Alisson (1-1, 117e).

Livakovic préserva encore son domaine face à Casemiro (120e+2) de quoi disputer la séance de tirs au but et de s’y illsutrer comme face au Japon quatre jours plus tôt dans ce même exercice.

Revivez les moments forts de la rencontre  :

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Giuseppa Aviara, vendredi 9 décembre 2022, 19:22

    Commentateur: enooorme surprise, le Brésil de Neymar, éliminé par la Croatie... Neymar: Bolsonaro, la passion...

  • Posté par FABIO Fabio, vendredi 9 décembre 2022, 18:51

    Pas de 6ème étoile...

Sur le même sujet (2)

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Lionel Messi, le plus grand de tous les temps?

Lionel Messi enfin sur le toit du monde. L’Argentin a complété son armoire à trophées et hérite d’une place encore plus confortable à la table des plus grands. À 35 ans, il pourrait même s’offrir le luxe de présider cette assemblée de légendes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb