Accueil Sports

Vanden Borre, un talent dissipé

A 27 ans, le défenseur latéral a été mis de côté par Anderlecht, après avoir reçu une seconde chance. A présent, il peut se chercher un nouveau club et tenter l’impossible pari de rattraper tout ce temps perdu. Portrait

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Enfant prodige, repris dans la liste des défenseurs les plus prometteurs de sa génération en son temps, Anthony Vanden Borre a inexorablement choisi de jouer avec les mots et avec son talent pour se transformer en enfant prodigue. Parce que, au fond, AVB est toujours resté un enfant. A la fois attachant, mais aussi détaché de sa réalité professionnelle. Et c’est ce que Besnik Hasi, son entraîneur, lui reproche en fait. Mais c’est pour la première raison qu’Anderlecht avait souhaité le remettre à flot après son énième fourvoiement, en Ukraine, à l’orée de la mer Noire. Noire, comme la journée d’hier à en croire Herman Van Holsbeeck, le manager général d’Anderlecht, quand celui-ci a communiqué son renvoi dans le noyau B. « Nous sommes tristes car c’est un enfant du club. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Mehdi Carcela pointe à nouveau le bout du nez au Standard

Medhi Carcela pourrait recevoir, face au Beerschot en 8e de finale de la Coupe, l’opportunité de montrer ce qu’il a encore dans les jambes. Si c’est le cas, il pourrait fêter dimanche contre Charleroi son 300e match officiel sous le maillot liégeois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs