Accueil Sports Cyclisme

«Le Giro et les Ardennaises étaient dans mes cordes»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Indéfectiblement lié à l’histoire du Tour de France, Lucien Van Impe a fait de la « casaque de jockey » sa seconde peau. Les pois rouges ont façonné la légende du meilleur grimpeur de tous les temps, mais le Flandrien, s’il concède que la Grande Boucle était pour lui une passion obsessionnelle, a remporté bien d’autres épreuves au fil de ses 18 saisons chez les pros et aurait pu élargir encore son registre.

« J’aimais aussi le Giro, dont les cols sont encore plus sévères et agressifs qu’en France, mais j’ai longtemps couru pour des équipes françaises. Le Tour était, dès lors, l’absolue priorité de la saison, ce qui m’arrangeait il est vrai assez bien… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs