Accueil Belgique Politique

Affaire du greffier: Georges-Louis Bouchez réagit à la demande de démission du bureau politique du parlement wallon

« Que le PS démette son président s’il n’a plus confiance en lui, ça ne me pose pas de problème. Mais cela appartient au PS. Et il ne faut pas tout mélanger, car le président de l’assemblée a une responsabilité accrue par rapport aux autres membres du Bureau », réagit le président du MR.

Temps de lecture: 3 min

Ce vendredi, le président du PS, Paul Magnette, a demandé la démission du bureau politique du parlement wallon, y compris celle du Président de l’assemblée, Jean-Claude Marcourt (PS). Une information rapportée par la RTBF et confirmée au Soir par le parti socialiste.

Cette demande s’inscrit dans les suites des révélations faites par Le Soir sur Frédéric Janssens, le greffier du parlement.

À lire aussi Les voyages de luxe du greffier du parlement wallon

Paul Magnette demande aux cinq membres du Bureau de l’institution de démissionner. Il s’agit donc de Jean-Claude Marcourt, au même titre que la première vice-présidente Jacqueline Galant (MR), le vice-président Manu Disabato (Ecolo), et les secrétaires Sophie Pécriaux (PS) et Sybille de Coster-Bauchau (MR).

Le MR réagit

Contacté par Le Soir, le président du MR, Georges-Louis Bouchez réagit : « Que le PS démette son président s’il n’a plus confiance en lui, ça ne me pose pas de problème. Mais cela appartient au PS. Et il ne faut pas tout mélanger, car le président de l’assemblée a une responsabilité accrue par rapport aux autres membres du Bureau ». Pas question de démission collective, donc, pour le patron des libéraux francophones. « Je dois avoir le respect de faire une analyse posée, au cas par cas, pour voir s’il y a une faute des membres de mon parti qui siègent au Bureau (Jacqueline Galant et Sybille de Coster-Bauchau, NDLR). Je les entendrai dans les prochaines heures pour faire le point ». Le Montois se dit également ouvert à l’intégration d’un député de l’opposition au sein du Bureau. Et à ceux qui accusent le greffier Frédéric Janssens de tous les maux, ces derniers jours, Georges-Louis Bouchez répond. « Dire que le greffier a œuvré seul, ce n’est pas vrai ! Celui qui ne savait pas, c’est qu’il ne voulait pas savoir ».

À lire aussi Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Jeudi, Paul Magnette avait considéré que M. Marcourt n’avait commis « aucune faute personnelle ». « L’ignorance ici n’est pas une faute ». En revanche, le greffier mis en cause « a abusé de la confiance donnée » en s’octroyant des avantages « tout à fait inacceptables ». « On a fait trop confiance à un homme qui donnait toute l’apparence de la rigueur », avait-il déclaré sur le plateau de Jeudi en prime.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 9 décembre 2022, 21:15

    Please, quand vous publiez une réaction de GLB(TQXI+) , pouvez-vous la placer avec celles de Kroll, dans la partie "comiques" ?

  • Posté par Malé Bertrand, vendredi 9 décembre 2022, 20:04

    Réaction encore bien plus déplorable et irresponsable que ce qu'était la première réaction de P.Magnette et de se raviser ensuite. Le MR est toujours plus prompt à réclamer une démission quand il ne s'agit pas des siens.

  • Posté par Lambert Jean-Paul, vendredi 9 décembre 2022, 19:39

    Sauvez Jacqueline ! :-)

Aussi en Politique

Info « Le Soir » Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Du 11 au 15 novembre 2021, les deux hommes se sont rendus à l’exposition universelle de Dubaï. Vol en classe business contraire au règlement wallon, hôtel à 542 euros la nuit, guide à plus de 3.000 euros, le coût total du voyage est estimé à 19.000 euros d’après les documents obtenus par « Le Soir ». Et c’est loin d’être le seul voyage...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une