Accueil Sports Autres sports Sports d'hiver

Armand Marchant: «Je n’ai pas de complexes à avoir»

Le skieur de Thimister renoue avec la compétition au critérium de la Première neige à Val d’Isère, dimanche. Avec des ambitions aussi affûtées que ses nouveaux skis, sur une piste piégeuse qu’il connaît bien et apprécie tout particulièrement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour Armand Marchant, skieur alpin que l’on peut aisément qualifier de studieux, ambitieux et impatient à la fois, le Criterium de la Première neige, prévu ce dimanche à Val d’Isère, sonne un peu comme une rentrée des classes. Celle que l’on attend avec autant d’impatience que de questionnements légitimes. Première étape de la Coupe du monde de slalom, cette course qui se déroulera en deux manches devrait lui permettre d’affûter au mieux ses carres afin de se jauger une nouvelle fois par rapport au gratin mondial. « Cela fait six mois que l’on prépare de retour », glisse le Thimistérien, qui affirme avoir franchi un cap physiquement et mentalement cet été. « J’ai fait pas mal de stages cet été, à Hintertux (Autriche), aux Deux-Alpes (France), à Saas Fee (Suisse) et plus récemment à Kabdalis (Suède) et à Zinal (Suisse), où on a pu peaufiner les derniers détails techniques et tester du nouveau matériel dans des conditions de glace et de neige injectée plus proches de celles que l’on risque de retrouver en Coupe du monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports d'hiver

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs