Accueil Belgique

Malick, sans-papiers militant: «Nous ne sommes pas venus pour profiter!»

« Sur la trace des migrants 5/5 ». « Le Soir » décortique les étapes du parcours d’un demandeur d’asile en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Malick est né en Mauritanie en 1980. Son style sportif lui donne pourtant un air plus jeune que ses 35 ans. Son discours, lui, révèle assez rapidement que, dans son pays d’origine, il fréquentait l’université. Un pays qu’il a décidé de fuir en 2009 face au racisme dont il faisait l’objet : «  Il existe en Mauritanie un racisme assez important, y compris de la part de l’État, envers les noirs. Certains considèrent que seuls les Maures arabes sont réellement mauritaniens et que les noirs de Mauritanie sont en fait des Sénégalais.  »

Malick raconte avoir été arrêté et menacé. Grâce à l’aide de la mère d’un ami, il est parvenu à rejoindre l’Europe en 2009. En Belgique cependant, les officiers du CGRA n’ont pas accordé de crédit à son récit. Il n’a pas été reconnu réfugié.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs