Accueil Belgique Politique

Jean-Claude Marcourt au «Soir»: «Je suis droit dans mes bottes»

Mis en accusation dans le cadre des agissements du greffier du parlement, le président a accepté de se retirer pour favoriser une solution collective. Avant de s’effacer, il livre ses vérités.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Depuis la mise en cause du Bureau du parlement de Wallonie dans les dossiers mis à charge du greffier, Jean-Claude Marcourt (PS), le président de cette instance et donc de l’assemblée, était resté très discret. « J’ai peut-être eu tort, parce qu’aujourd’hui, c’est trop tard : la passion l’a définitivement emporté sur la raison » regrette-t-il d’emblée quand il nous accueille dans les locaux qu’il occupe encore à Namur.

Dans quel état d’esprit êtes-vous après ces semaines de crise ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

68 Commentaires

  • Posté par Houbar Arlette, mercredi 14 décembre 2022, 23:49

    Droit dans ses bottes, laissez moi rire !

  • Posté par Dubois Raymond, mercredi 14 décembre 2022, 10:14

    Est-ce que les affaires aux 2 PARLEMENTS sont liées ??? (européens et wallons )

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 14 décembre 2022, 3:16

    Alors ce sont les bottes qui sont skief.

  • Posté par Mahieu Claude, mercredi 14 décembre 2022, 14:43

    Bien vu !

  • Posté par lambert viviane, mardi 13 décembre 2022, 23:23

    Galand est de tous les mauvais coups !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs