Accueil Économie Mobilité

Bruxelles: la Stib va se faire prêter près d’un demi-milliard d’euros pour se moderniser

L’accord a été signé par le vice-président de la Banque Européenne d’Investissement, Kris Peeters, et par le ministre bruxellois des Finances Sven Gatz (Open Vld) en présence du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et du CEO de la Stib Brieuc de Meeûs.

Temps de lecture: 2 min

La Région bruxelloise et la Banque Européenne d’Investissement ont signé lundi midi un accord de prêt de 475 millions d’euros accordé par la deuxième pour financer l’achat de 94 bus électriques, 43 rames de métro et 90 tramways, ainsi que le renouvellement de 63 kilomètres de voies du réseau ferré existant dans la capitale.

L’accord a été signé par le vice-président de la Banque Européenne d’Investissement, Kris Peeters, et par le ministre bruxellois des Finances Sven Gatz (Open Vld) en présence du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et du CEO de la Stib Brieuc de Meeûs.

À lire aussi Le CEO de la Stib: «Depuis un mois, le nombre d’agressions à l’encontre de nos collaborateurs est révoltant»

Selon le ministre Gatz, il s’agit du premier partenariat conclu entre la BEI et le gouvernement bruxellois, ce qui montre qu’un acteur financier européen de premier plan soutient également la politique d’investissement à Bruxelles. En l’occurrence, l’accord conclu replace Bruxelles sur la carte des partenariats de la BEI avec les Régions du pays, a commenté en substance le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

L’an dernier, la Banque Européenne d’Investissement a en effet accordé un prêt d’1,1 milliard d’euros à la Région wallonne pour l’aider à faire face aux conséquences des inondations de juillet 2021, a rappelé Kris Peeters.

À lire aussi Bruxelles: la Stib dévoile des images inédites du futur métro 3

En Flandre, le bras articulé financier de l’Union européenne finance le projet de mobilité anversois de l’Oosterweel à hauteur d’un milliard d’euros.

Stratégie

Selon Brieuc de Meeûs, l’acquisition du nouveau matériel roulant et l’amélioration des infrastructures existantes s’inscrivent dans le cadre de la stratégie bien plus vaste de la Stib visant à réduire son empreinte carbone. D'ici 2030 la société bruxelloise entend réduire ses émissions de CO2 de 39 % par rapport aux niveaux de 2010.

Les acquisitions de matériel roulant soutenues par la BEI portent sur 94 autobus électriques (70 articulés de 18 mètres de long et 24 standards de 12 mètres), 90 tramways TNG de 32 et 43 mètres dont la livraison a commencé, et 43 rames de métro d’une longueur de 94 mètres.

Le projet prévoit aussi l’installation d’équipements et les modifications nécessaires aux infrastructures existantes pour la mise en œuvre des nouveaux tramways et métro ainsi que le renouvellement de 63 kilomètres de lignes de tramway et de métro existantes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, lundi 19 décembre 2022, 15:52

    Lorsque que l'on voit les dépenses pour l'aménagent du boulevard De Smet de Nayer, on est en droit de se poser des questions ! Tout çà pour supprimer un croissement !

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 19 décembre 2022, 15:26

    On en profiterait pas pour étendre les horaires et intensifier les cadences en fin de soirée ? Puisqu'on ne peut plus utiliser sa voiture, ce serait simplement remettre les choses dans le bon ordre ...

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb