Accueil Ma Santé

La «cure» de compléments alimentaires spéciale blocus ne sert à rien

Non, les compléments alimentaires vitaminés pour les étudiants n’ont rien à faire au milieu des syllabus, trousses et autres marqueurs des étudiants en pleine session d’examens. Leur utilité ? Encombrer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Passage extrêmement redouté de l’agenda des étudiants : le blocus et les longues journées d’examen qui en découlent. Pour surmonter le stress de cette période particulièrement intense, bon nombre de jeunes se tournent vers des compléments alimentaires. Une pilule, deux pilules, voire plus… toute aide est la bienvenue. Faut-il voir sa boîte à comprimés vitaminés comme la meilleure alliée de l’étude ? Pas vraiment. Au risque de décevoir, « l’industrie pharmaceutique joue sur le marketing. Pour l’instant, il n’y a aucun complément alimentaire qui permet de faciliter l’étude. Donc, il va falloir continuer à se mettre à la tâche », affirme d’emblée Serge Pieters, diététicien agréé et spécialiste de la nutrition sportive.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 22 décembre 2022, 12:09

    Ces suppléments sont au contraire TRES utile en vertu du premier effet de la plupart des médicaments: l'effet placebo. Si la prise de taurine, de vitamines B ou d'eucalyptus peut aider un étudiant à se détendre en imaginant que cela l'aide à passer ses examens, c'est tout bénéfice. Dès lors, pourquoi s'en priver ?

Aussi en Ma Santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs