Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2016

La Belgique a du talent, le pays de Galles a une équipe

Il pleut depuis le mois de janvier et désormais, il pleut dans les yeux des supporters des Diables rouges. Le commentaire de Christophe Berti, rédacteur en chef.

Commentaire - Rédacteur en chef Temps de lecture: 3 min

Il pleut sur la Belgique.

Il est 23 heures, ce vendredi et il pleut sur la Belgique. Il pleut depuis le mois de janvier et désormais, il pleut dans les yeux des supporters des Diables rouges. Les dizaines de milliers qui sont à Lille, dans le stade et dans les rues ; les millions qui sont en Belgique, médusés par ce revers à la fois inattendu et logique.

Inattendu parce qu’intrinsèquement, les Belges sont plus talentueux que les Gallois, qu’ils étaient considérés comme favoris par la planète entière et qu’ils étaient sur une phase ascendante.

Logique car sur l’ensemble du match, même si les Belges ont hérité de plusieurs occasions, les Gallois ont réalisé une meilleure première mi-temps, ont été plus réalistes, ont fait preuve de plus de maturité dans la gestion de l’événement. Chapeau bas.

Et au final, c’est une énorme déception qui traverse tout le Royaume. On l’a écrit souvent ces derniers jours, les Diables rouges avaient une voie royale vers le stade de France grâce à un tableau favorable. Les Belges se voyaient grands et forts, la « génération en or » s’imaginait déjà parader sur le balcon de l’Hôtel de Ville de Bruxelles et au contraire, ce samedi matin, elle rentrera penaude, avec un énorme goût de regret dans la bouche.

On pensait que cette première semaine de juillet serait celle de l’apothéose, elle est au contraire celle du bilan. Amer, dur, implacable.

Evidemment, les détracteurs de Marc Wilmots vont s’en donner à cœur joie en soulignant que le Hesbignon manque du génie tactique qui fait la différence entre un bon entraîneur et un grand entraîneur. Notre avis est plus mitigé. Wilmots a une part de responsabilité dans ce qui n’est rien d’autre qu’un échec. Contre l’Italie et le pays de Galles, comme contre l’Argentine en 2014, il n’a pas proposé de plan B quand le match ne tournait pas en faveur de son équipe. Avec la somme de talents à sa disposition, on devait attendre mieux.

Mais rejeter toute la faute sur le dos du coach serait réducteur et malhonnête. Les cadors de l’équipe n’ont pas fait la différence dans les moments importants. La défense « troisième choix » alignée vendredi était trop légère à un tel niveau et dans l’ensemble, le collectif n’a pas presté à la hauteur de l’événement. Durant cet Euro, ceux qui réussissent (jusqu’ici) ne sont pas ceux qui ont le plus de talent mais ceux qui forment vraiment un bloc, une équipe : l’Italie, l’Islande, le pays de Galles. La Belgique avait des individualités, mais pas une équipe.

On ne sait pas quelle sera la météo mercredi à Lyon pour une demi-finale improbable entre le Portugal qui n’a pas gagné un match et le pays de Galles que personne n’attendait. Mais une chose est sûre : mercredi soir, il pleuvra sur la Belgique. Il pleuvra des regrets.

Spécial Euro 2016 : cet article exclusif du Soir+ est à lire gratuitement.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Gilles Carnoy, lundi 4 juillet 2016, 16:49

    Ce titre est terrible. Et exact. La photo aussi est terrible.

  • Posté par Gilles Carnoy, lundi 4 juillet 2016, 16:49

    Ce titre est terrible. Et exact. La photo aussi est terrible.

  • Posté par OPO, dimanche 3 juillet 2016, 13:50

    R à Suzy : Parce que Wilmots est têtu comme une mule et croit avoir toujours raison. Antonio Conte veut Batshuani à Chelsea pour en faire le meilleurs avant du monde : il entre 5 minutes contre la H et marque sur un centre parallèle. Lukaku en a raté 4 ou 5 en 75 minutes, mais c'est l'avant le plus figé et maladroit du tournoi qui est titularisé contre le Pays de Galle où la mobilité était l'atout majeur!!

  • Posté par OSMAN CHATER, dimanche 3 juillet 2016, 9:56

    Toujours aussi pointu, vous parvenez à dévier ma désillusion par vos édito, hélas devenus trop rares dans la rubrique foot.

  • Posté par Suzy Decour, samedi 2 juillet 2016, 0:16

    Mais pourquoi Wilmots s'entête-t-il à toujours faire jouer Lukaku, qui manque d'habilité, d'anticipation et de "vista", alors qu'il dispose de plusieurs avants plus dynamiques, plus habiles et plus imaginatifs, capables de contourner un bloc défensif au lieu de s'y heurter de front ???

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une