Accueil Société

Les étudiants en psychomotricité manifestent pour leur droit de travailler

Les étudiants en psychomotricité ont manifesté pour la reconnaissance de leur diplôme et de leur profession. Une délégation a été reçue par le cabinet de Maggie de Block.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour certains, l’heure n’est pas aux vacances. Ce midi, plusieurs centaines d’étudiants en psychomotricité, accompagnés de leurs parents et de leurs professeurs ont manifesté dans les rues de Bruxelles. Leur objectif : défendre la validité de leur diplôme et la reconnaissance de leur profession. Jeudi 30 juin, la ministre fédérale de la Santé Maggie de Block a décidé de ne pas reconnaître la psychomotricité comme profession médicale, suivant en cela l’avis du Conseil national des professions paramédicales (CNPP). Une décision qui plonge les nombreux étudiants de cette filière dans l’impasse. Lancé en 2012 par le ministre de l’Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt, le cursus en psychomotricité devait déboucher à l’origine sur un diplôme type baccalauréat. Dans le même temps, le ministère de la Santé devait œuvrer pour faire reconnaître la profession par le secteur paramédical. Une demande déjà refusée en 2013 en raison des différences entre la formation flamande et la formation wallonne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs