Accueil Société Santé

Des milliards de vaccinés célèbrent les 200 ans de Louis Pasteur

Le 27 décembre 1822 naissait Louis Pasteur, le père du vaccin contre la rage. La vaccination a changé la face du monde, allant jusqu’à éradiquer certaines maladies. Le covid a redistribué les enjeux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 9 min

Il y a deux cents ans naissait Louis Pasteur, scientifique français passé à la postérité grâce à son vaccin contre la rage, entrepreneur talentueux, artisan de sa propre légende. Mais Pasteur n’est pas que cela. Ses travaux de chimiste sur les tartrates ont démontré que les molécules étaient des objets à trois dimensions ; sa découverte du rôle joué par les microbes dans la fermentation a révolutionné l’industrie alimentaire (la « pasteurisation ») ; sa mise en évidence du rôle majeur des micro-organismes dans l’environnement a révolutionné la compréhension du vivant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, mardi 27 décembre 2022, 20:17

    Une de mes filles est infirmière dans un centre de revalidation. Elle me disait que dans son service, les "covid longs" souffraient de micro-thromboses dans de nombreux organes. Elle n'a aucun malade qui aurait souffert des conséquences d'une vaccination.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 27 décembre 2022, 9:50

    Enfin une mention du vaccin GSK-Sanofi. Malheureusement bien cachée dans le coeur de l'article. Pourquoi cette discrimination? Y a-t-il anguille sous roche? Puurs est en Flandre, GSK en Wallonie. Il fut un temps où le soir était plus pointilleux sur les sujets communautaires!.

  • Posté par Ernotte Sébastien, lundi 26 décembre 2022, 19:46

    En effet Gérard, ce n est pas les "vaccinés" covid en USI qui diront le contraire. Ni ceux qui ont 3 ou 4 doses et qui sont cloués au lit deux jours, exactement comme les non injectés arn. Ni les jeunes hommes qui ont subi des miocardies. Ni les femmes avec règles perturbées. Il doit se retourner dans sa tombe Pasteur.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mardi 27 décembre 2022, 11:04

    Vous m'ôtez les mots "de la bouche" (du clavier plutôt), M. Raspe.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 27 décembre 2022, 10:03

    Pas les miocardies, les myocardites, ernotte! Qui démontre ainsi une fois de plus avoir un sérieux problème manifeste de compréhension. A propos, le nombre de myocardites dues à la vaccination naturelle par infection avec le virus est bien plus important que celui consécutif à la prise de vaccin. Celles consécutives au vaccin sont bénignes et parfaitement soignées par du repos et des anti-inflammatoires. Quant à la perturbation des règles, le stress suffit à les causer, dont la peur maladive de la pîquouse. Pas de quoi fouetter un chat!. L'absence de vaccination (ou plutôt la vaccination naturelle par infection virale) par contre, a causé 33228 décès dont 16 entre 0- et 25 ans, 205 entre 25 et 44 ans et 2471 entre 45 et 64 ans. Tes élucubrations récurrentes sont criminelles de ce fait.

Plus de commentaires

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs