Accueil Société

Véronique Le Ray: «Immunothérapie et traitements ciblés sont l’avenir de la lutte contre le cancer»

Et ce futur n’est pas si lointain selon le docteur Véronique Le Ray, directrice médicale de la Fondation contre le cancer. La Belgique est un des pays les plus performants pour les soins aux patients.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Entre les centres de référence, des hôpitaux universitaires et un secteur de recherche très dynamique – financé à près de 50 % par le privé – la Belgique ne passe pas inaperçue sur la carte mondiale de la lutte contre le cancer. Du dépistage à la prise en charge, tous les secteurs progressent mais le combat est loin d’être terminé comme en témoigne Véronique Le Ray, directrice médicale de la Fondation contre le Cancer.

Avant de parler de 2023, revenons sur 2022. Quelles ont été les grandes avancées en termes de lutte contre le cancer ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 1 janvier 2023, 23:12

    Pour que la vaccination contre le cancer avec des vaccins ARN reste possible, il faudra ne pas avoir été rendu au préalable allergique au dérivés de polyéthylène glycol nécessaires pour leur conservation et aux nanoparticules lipidiques nécessaires pour acheminer le message dans nos cellules. A force de répéter les injections de vaccin covid ARN lors de rappels multiples parce que la protection offerte s'érode trop vite, l'apparition de cette allergie est inévitable chez les sujets susceptibles (notamment les patients atteints de rhume des foin, d'allergie aux acariens, aux poils d'animaux ou à certains aliments). Ces sujets sont en nombre significatif! Alors qu'une alternative sûre et efficace existe : les vaccins basés sur l'injection d'antigène purifié (Novavax et Sanofi). C'est un scandale que ce soit aussi difficile de se faire administrer ces vaccins en Belgique à l'heure actuelle. C'en est même suspect. Pour que ce soit clairs, les vaccins ARN covid ont eu leur utilité incontestable pour nous protéger des conséquences néfastes du covid, avec le succès que l'on apprécie à cette heure. Parce qu'ils étaient ceux qui pouvaient être développés en un minimum de temps. Maintenant que ces "sacs de sable" ont permis d'éviter que les conséquences de l'inondation soient trop sévères, il est temps de renforcer les digues avec des vaccins plus classiques enfin disponibles qui permettent un contrôle total du processus de vaccination et de sa cinétique.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs