Accueil Monde Amériques

En 2023, la Colombie aspire à la paix totale

En guise de bonne année, le président Gustavo Petro a annoncé un cessez-le feu bilatéral avec plusieurs organisations armées. Mais pas toutes…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est assurément une bonne nouvelle de ce début d’année pour les Colombiens : le gouvernement a annoncé un cessez-le-feu bilatéral de six mois à partir du 1er janvier, accordé avec quatre des principaux groupes armés de Colombie : deux groupes de dissidences des Farc (l’un qui avait refusé de signer l’accord de paix de 2016 et l’autre qui s’en était retiré ensuite), les Autodéfenses gaitanistes de Colombie (AGC), issues de puissants groupes paramilitaires démobilisés dans les années 2000 et connues pour être le bras armé du Clan du Golfe, principale structure narcotrafiquante du pays et enfin le groupe Autodefenses de la Sierra Nevada qui opère dans le nord et qui est un des plus anciens groupe paramilitaire du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par D L, mardi 3 janvier 2023, 16:50

    Aie encore un président de gauche je plains les colombiens

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs