Accueil Société Régions Bruxelles

Le témoignage d’un ambulancier attaqué en pleine intervention: «Nous avons dû courir pour ne pas être blessé ou brûlé»

Alors qu’ils intervenaient pour une chute mortelle à Bruxelles, des ambulanciers et des pompiers ont été la cible de projectiles et de feux d’artifice.

Temps de lecture: 2 min

La nuit du 31 décembre au 1er janvier 2023 a été marquée par de nombreux incidents, notamment dans la capitale belge. Les pompiers bruxellois ont enregistré quelque 700 interventions, soit deux fois plus que dans des circonstances normales, a indiqué dimanche un porte-parole des pompiers.

Les pompiers et les services de secours ont par ailleurs été la cible de feux d’artifice. Ce fut notamment le cas avenue Jean Volders à Saint-Gilles, alors qu’ils prenaient en charge une personne tombée depuis un balcon du cinquième étage d’un immeuble. Un des ambulanciers chargés de cette intervention raconte que son binôme et lui ont « immédiatement commencé un massage cardiaque, sans réfléchir, même si les conditions étaient atroces ». La compagne de la victime, des amies et des voisins étaient sur le trottoir, qui était poissé de sang suite à la chute.

Après 45 minutes de réanimation, la victime est malheureusement décédée. « Le médecin (n’avait) même pas encore pu annoncer le décès à la famille que nous (recevions) plusieurs projectiles – bouteilles en verre et pierres – jetés en notre direction », raconte l’ambulancier. Des feux d’artifice ont ensuite été tirés, explosant à proximité d’eux et de la victime, « à peine revêtue d’un drap blanc ». « Nous avons dû courir pour ne pas être blessé ou brûlé », explique le secouriste.

« J’avais un grand sentiment de dégoût », relate l’ambulancier, qui a une pensée pour la famille de la victime qui venait de faire une chute mortelle.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, lundi 2 janvier 2023, 20:12

    J’aimerais sincèrement que l’on réalise une interview de quelques uns de ces spécimens afin de comprendre leurs motivations. Car si je peux comprendre (sans admettre bien entendu), le côté guérilla contre la police, je ne comprends absolument rien aux motivations des attaques contre le personnel des services de secours ! Quelqu’un a-t-il un embryon de réponse ?

  • Posté par Raurif Michel, lundi 2 janvier 2023, 15:14

    Il serait souhaitable d emodifier la loi en ce qui concerne l'emploi des armes à feu par la police.Dans le cas ,comme le nouvel An, autorisé la police a ouvrir le feu sur les vcoyeaux qui tirent avec des fusées !! Balles en plastic , de plus lors de comparution au tribual, si il ty a condanation automatiquement en prison, , ne plus attendre priosn imméaitelement !!

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 2 janvier 2023, 15:03

    La racaille est malheureusement omniprésente et la justice trop clémente.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo