Accueil Économie Consommation

20% d'augmentation en un an: pourquoi les prix vont continuer à grimper dans les supermarchés

Testachats observe une hausse inédite du ticket de caisse dans la grande distribution. Cela se poursuivra durant quelques mois en raison de « l’effet retard » de l’inflation sur l’alimentaire. Aux consommateurs de rester vigilants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est un (nouveau) record dans les relevés de prix de 3.000 produits effectués mensuellement par Testachats dans sept chaînes de supermarchés : en décembre dernier, comparativement à décembre 2021, le ticket de caisse de ce caddy géant a augmenté de 19,67 %. En d’autres termes, un ménage de deux personnes a payé ses courses du mois en moyenne 497 euros, soit 82 euros de plus qu’il y a un an et 9 euros supplémentaires par rapport à novembre. Précision : parce qu’il ne concerne que la grande distribution et contient davantage d’articles de marques propres (dont les tarifs ont en moyenne plus fort augmenté que les marques nationales), le panier de Testachats s’est davantage renchéri que celui composé par Statbel, l’office belge des statistiques, pour calculer l’inflation des produits alimentaires, boissons alcoolisées incluses (+14,53 % en décembre).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 5 janvier 2023, 17:28

    Sauf erreur de ma part, ces augmentations sont largement plus fortes que le taux d'inflation. Et donc, l'indexation des salaires est loin de couvrir la vie chère.

  • Posté par Visiteur, vendredi 6 janvier 2023, 11:11

    Le calcul de l'inflation ne se limite pas à l'alimentaire.

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 5 janvier 2023, 8:35

    Pour compenser cela en grande partie, il y a l’indexation automatique des salaires ! Au cas où on ne l’aurait pas remarqué ! Et afficher des pourcentages d’augmentation sans les pondérer de leur part constitutive dans le panier d’achats est une manipulation.

  • Posté par Van Damme Jean, jeudi 5 janvier 2023, 18:45

    Mauer Marc : "Pour compenser cela en grande partie, il y a l’indexation automatique des salaires ". Et l'effet retard de l'indexation des salaires, l'avez-vous remarqué ? ;o)

  • Posté par Jean Luc, jeudi 5 janvier 2023, 7:32

    "la politique de prix les plus bas de Colruyt... fausse le jeu de la concurrence" --- Tiens tiens. Voilà une conception économique assez surprenante. En quoi la politique de Colruyt empêcherait-elle les autres acteurs de se faire concurrence? Ou de baisser leurs prix pour concurrencer Colruyt ? Expliquez-moi, Monsieur le Professeur !

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs