Accueil La Une Monde

Clinton « ravie » de se mettre à table avec le FBI

Les dégâts politiques sont, par ailleurs, énormes. Son rival Trump réclame déjà des poursuites judiciaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Que faire lorsqu’une enquête du FBI pour divulgation potentielle d’informations top secret menace de torpiller votre campagne présidentielle ? Hillary Clinton a trouvé la réponse : nier tout, en bloc, et donner l’impression de contrôler le processus. Samedi matin, à Washington, la candidate démocrate à la succession de Barack Obama le 8 novembre prochain à la Maison-Blanche a donc été entendue durant trois heures et demie par le «  Bureau  », mais c’est elle, à l’entendre, qui a souhaité et suggéré cet interrogatoire. « Il me tardait de le faire, et je suis ravie d’avoir eu cette opportunité d’apporter mon assistance au ministère (de la Justice) pour lui permettre de conclure cette enquête », a-t-elle déclaré par téléphone sur MSNBC samedi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs