Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: la grogne monte chez les Républicains

Après plusieurs tentatives, les élus de la Chambre américaine des représentants ne parviennent toujours pas à élire un président. La grogne monte.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Grow up ! » Il est temps de grandir ! L’avertissement s’affiche en une du tabloïd conservateur New York Post, mercredi, en vain. Sous les ors de la Chambre des représentants, à Washington, un psychodrame inédit depuis un siècle se joue depuis l’inauguration du 118e Congrès des Etats-Unis, le 3 janvier. Les républicains ont remporté une courte majorité lors des élections de mi-mandat en novembre (222 sièges sur 435) mais sont incapables de s’entendre sur le nom du successeur de la démocrate Nancy Pelosi au perchoir. Le Californien Kevin McCarthy, 57 ans, se voyait déjà en « speaker » (président de la Chambre), après des années à cajoler tous les clans du GOP (Grand Old Party, conservateur) et à se prosterner devant l’ex-président Trump.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs