Accueil Belgique

Menaces sur les garderies «atypiques»

Des structures ouvrent très tôt le matin et ferment très tard le soir. A l’heure où le « 8-16 heures » est de moins en moins la norme, leur existence est pourtant loin d’être assurée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Quand les garderies liégeoises ouvrent leurs portes vers 7 heures du matin, il y a déjà plus d’une heure et quart que le personnel de la Ronde enfantine à Droixhe s’active auprès de la trentaine d’enfants que la structure d’accueil a sous sa responsabilité à cette heure-là. Leurs parents eux sont déjà au travail.« Beaucoup sont actifs dans le secteur hospitalier, explique Venera Criminisi, la coordinatrice. Avec des horaires qui leur imposent de commencer dès 6 heures du matin. D’autres sont en poste à Bruxelles et doivent prendre le train très tôt. » Les animatrices de la Ronde enfantine vont les aider à déjeuner avant vers 8 heures de les conduire à l’école. La structure dispose de quatre camionnettes pour autant de « tournées » à assurer entre une vingtaine d’établissements scolaires disséminés partout dans Liège. Vers 9 heures, la première partie de la journée du centre se terminera.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs