Accueil Sports Athlétisme

Roger Lespagnard, avec cœur, sans rancune

Élu « coach de l’année » pour la 3e fois, le Liégeois (76 ans) n’a eu d’autre choix que de s’incliner devant le choix de Nafi Thiam, après quatorze années de succès. « Mais ses titres 2022, à Eugene et Munich, ce sont aussi les miens ! »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans son costume bleuté parfaitement coupé, Roger Lespagnard porte allègrement ses 76 printemps. Visage émacié, la taille pas le moins du monde arrondie par les agapes de fin d’année, le Liégeois respire la forme. Et pas la rancune. « C’est la vie ! Parfois, votre femme vous quitte, parfois c’est vous qui prenez cette décision. Il faut pouvoir rebondir ». Brutale, la séparation décidée par Nafi Thiam en septembre dernier l’a évidemment affecté, « la manière dont cela s’est passé surtout ».

Il n’avait rien vu venir. Et n’était nullement préparé à une décision telle que celle-là, unilatérale, brutale. Roger Lespagnard a pris en pleine face la décision de son ex-protégée, lui signifiant la fin d’une aventure commune de quatorze années, une longue séquence de travail couronnée du succès que l’on sait (double titre olympique, double titre mondial, double titre européen, des récompenses en pagaille…).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs