Accueil Société

Adolescente tuée à Liège: le réseau social Snapchat pointé du doigt

Une adolescente et sa sœur étaient portées disparues depuis jeudi soir. La plus âgée des deux a été retrouvée morte, l’autre en vie.

Temps de lecture: 2 min

L’autopsie de la jeune Anderlechtoise retrouvée morte, vendredi à Ougrée, en région liégeoise, aura lieu lundi, a indiqué samedi midi le procureur du Roi de Liège à l’agence Belga.

Un Sérésien de 37 ans avait été retrouvé pendu, vendredi en début de matinée, à Plainevaux, dans l’entité de Neupré, en province de Liège. Dans la voiture de l’individu, garée à proximité, se trouvait une fillette de deux ans et demi, qui a pu être sauvée.

Vendredi également, vers midi, le corps sans vie d’une adolescente de 14 ans, originaire d’Anderlecht, avait ensuite été découvert le long d’un un sentier à Ougrée, dans l’entité de Seraing. Le parquet liégeois a rapidement établi que les deux faits semblaient liés.

L’adolescente anderlechtoise a vraisemblablement été contactée par le trentenaire via le réseau social Snapchat, selon Sudinfo, qui rappelle que des ONG ont déjà mis en garde contre l’utilisation de ce réseau social par des personnes malintentionnées. Le Sérésien lui aurait proposé d’aller faire du shopping et un rendez-vous aurait été fixé en Région bruxelloise. La jeune fille aurait accepté la proposition et aurait emmené sa petite sœur avec elle.

Les deux filles avaient été signalées disparues dès jeudi soir. L’autopsie du corps de l’adolescente anderlechtoise retrouvée à Ougrée aura lieu lundi, a indiqué samedi le procureur du roi de Liège. « Les procès-verbaux des devoirs réalisés, dont la perquisition menée là où habitait le Sérésien, sont en cours de rédaction. Au stade actuel de l’enquête, aucun élément ne permet de dire qu’une tierce personne pourrait être impliquée dans ce dossier. Les résultats de l’autopsie devraient nous fournir davantage d’informations », conclut le procureur liégeois.

Le meurtrier présumé connu par la justice

Le meurtrier présumé, qui s’est suicidé, n’est pas inconnu de la justice. Ce samedi soir, nos confrères de SudInfo révèlent qu’en février 2022, il a été condamné à 5 ans de prison avec sursis. L’homme avait mis volontairement le feu, en septembre 2020, à un immeuble à Eupen où vivait son ex-compagne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par de liedekerke pierre, dimanche 8 janvier 2023, 19:50

    Ce n'est pas Snapchat qu'il faut pointer du doigt mais le manque d'éducation aux dangers des réseaux sociaux, que ce soit un manque familial ou scolaire. Ce serait essentiel qu'à l'école on éduque les enfants dès la première secondaire ! Les parents ne suivent pas toujours ...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 8 janvier 2023, 22:30

    L'école est responsable de l'enseignement, et les parents de l'éducation! On doit arrêter de repousser toujours plus de responsabilités sur le corps enseignant.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko