Accueil Monde Afrique

Au Maroc, cette jeunesse qui brise les tabous

Une nouvelle génération d’activistes marocains se saisit des réseaux sociaux et de nouveaux formats afin de sensibiliser, démystifier et alerter autour de sujets tabous.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un constat « d’urgence » qui a poussé à « passer à l’action ». Soufiane Hennani, 30 ans, en est persuadé : le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes, au Maroc, passe par « revendiquer une masculinité plurielle et déconstruire les concepts de domination et de virilité ». Ce docteur en biologie médicale et militant est à l’initiative de Machi Rojola (« Ce n’est pas de la masculinité », en darija, le dialecte marocain), un podcast sur les violences sexistes qui veut amorcer une déconstruction de comportements masculins nocifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Karim Abgar, lundi 9 janvier 2023, 13:20

    On mélange tout dans cet article. La violence faite aux femmes, avec l'inégalité homme-femme, avec le transgenrisme... Ce sont des problématiques distinctes qu'il faut trailer distinctement, à moins qu' l'on désire sciemment brouiller les cartes ?

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs