Accueil Culture Livres

Le plaidoyer d’Edgar Morin pour la paix en Ukraine

A 101 ans, le sociologue tire les leçons de 80 années de guerres, pour faire comprendre l’urgence de travailler à la paix.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

A 101 ans révolus, Edgar Morin publie aux éditions de L’Aube un petit ouvrage auquel il tenait beaucoup, De guerre en guerre, dans lequel il tire les leçons de 80 années d’histoire tragique, appliquées à un présent que ne l’est pas moins.

La guerre, l’auteur l’a vécue très jeune, et dans sa chair. En 1942, âgé de 21 ans à peine, il entra dans la clandestinité et devint lieutenant des Forces françaises combattantes, avant d’intégrer, à la libération, la direction de l’Information au sein du gouvernement militaire français en Allemagne – un pays totalement ravagé. Les images de la guerre en Ukraine, avec ses villes détruites, ses immeubles éventrés, ses victimes militaires et civiles et ses réfugiés, ont ainsi rappelé en lui de terribles souvenirs vieux de 80 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par DENIS JEAN, mardi 10 janvier 2023, 20:04

    que penser du jeune Macron qui vient de se faire surprendre par la crise climatique et dans le même temps nous a surpris par sa méconnaissance de ce problème vital pour la planète entière... (quoique je pense que bcp n'ont pas été du tout surpris...)

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 10 janvier 2023, 21:32

    ... rien a voir avec le sujet ...

  • Posté par Aertveld Sophie, mardi 10 janvier 2023, 6:12

    C'est sûr que si Morin écrivait dans les Commentaires du Soir, il ne manquerait pas de se faire traiter de troll à longueur de journée... "propagandes mensongères, dénominateurs communs à tous les conflits, va-t-en-guerre jusqu’au-boutistes par Ukrainiens interposés, hystérie hypernationaliste antirusse qui a prohibé la langue, la littérature, la musique russes.... " Dès qu'on gratte dans l'histoire, voilà ce que ça donne...

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mardi 10 janvier 2023, 9:56

    Surtout lorsque l'on "gratte dans l'histoire" de manière sélective <Aertveld>, et que l'on ne conserve des propos de l'intervenant, uniquement ce qui "arrange bien" sa propre propagande à sens unique...

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 9 janvier 2023, 22:43

    Il faut avoir sagesse de "ranger sa plume" à partir d'un certain âge : il y a suffisamment de jeunes qui savent de quoi ils parlent ... plutôt que des vieillards qui se croient "indispensables" ! Nous voyons bien combien les "grand papy" gâtent leurs petits enfants : l'effet de "halo" fait qu'avec l'âge , le cerveau perd son discernement: tout est "gris"; on mélange le bien et le mal : ça s'appelle "devenir gâteux" . Non ?

Plus de commentaires

Aussi en Livres

Droit de cuissage

Voici la nouvelle de Gilles Pellerin pour le nouveau numéro de la revue « Marginales ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs