Accueil Monde Amériques

Brésil: un exil risqué pour Bolsonaro en Floride

Le visa dont bénéficie l’ex-président a expiré, de facto, depuis le 1er janvier, mais il resterait actif le temps de l’actuel séjour. A condition que son détenteur ne quitte pas le territoire américain ou que Washington ne décide pas de révoquer ce privilège.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Lorsque ses partisans ont donné l’assaut samedi aux institutions fédérales, Jair Bolsonaro était déjà loin de Brasilia. A 6.000 kilomètres plus au nord : en Floride, dans un faubourg résidentiel d’Orlando. Officiellement, l’ex-président brésilien prévoyait de séjourner un mois sur place. Résidant à proximité immédiate du parc d’attractions Disney, dans une maison de location de Kissimmee appartenant à un ex-champion brésilien de MMA (arts martiaux mixtes), Jose Aldo, il a été hospitalisé lundi à Orlando en raison de « douleurs abdominales », selon le journal O Globo, consécutivement à un coup de poignard reçu en 2018 lors de la campagne présidentielle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs