Accueil Économie Entreprises

Solvay déménage son quartier général mais reste à Bruxelles

Le groupe chimique va abandonner son vaste campus de Neder-Over-Hembeek pour s’installer de l’autre côté du canal, à Haren.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Le groupe chimique belge a annoncé ce mardi son intention de déménager son quartier général et ses labos de Neder-Over-Hembeek (Bruxelles) vers de nouveaux bâtiments situés non loin de là, à Haren, de l’autre côté du canal traversant la Capitale. Solvay s’installera dans des bâtiments pratiquement neufs construits en 2019 par l’équipementier automobile français Plastic Omnium et qui n’ont jamais vraiment été occupés. « Ce site est équipé de grands espaces de recherche, d’une structure numérique performante et jouit d’une grande accessibilité, permettant d’offrir à ses employés un lieu de travail à la hauteur des exigences de qualité et de modernité du groupe, notamment en termes d’innovation et de collaboration », explique Solvay dans un communiqué.

À lire aussi A presque 160 ans, Solvay va se dédoubler

C’est un fameux changement de taille pour Solvay. Le campus de Neder-Over-Hembeek s’étend sur une superficie de 23 hectares en bord de canal. A Haren, on parle d’un site de 18.000 m2. Chez Solvay, on assure pourtant que l’ensemble des employés (800) et des activités localisées aujourd’hui à Neder-Over-Hembeek seront bien transférés à Haren. « Les modes de travail ont beaucoup évolué suite à la crise du covid, souligne Peter Boelaert, porte-parole. Avec la mise en place du télétravail, il n’y a plus jamais 800 personnes présentes simultanément. Le site de Neder-over-Hembeek n’était plus adapté à nos besoins. A Haren, on bénéficiera d’un bâtiment ultramoderne, facilement accessible en transports en commun, avec d’excellentes performances environnementales ».

Le nouveau site sera aussi beaucoup moins coûteux. Solvay évoque une réduction des coûts d’exploitation de deux tiers. Dans une communication au personnel, la direction parle également d’un investissement d’installation qui équivaut à moins d’un cinquième de ce qu’il aurait fallu pour moderniser le campus de Neder-Over-Hembeek.

Ce projet correspond enfin aux ambitions stratégiques de Solvay et à la volonté de scinder le groupe en deux, souligne dans le communiqué Ilham Kadri, la CEO de Solvay. « La disponibilité d’autres installations à proximité rend le déménagement compatible avec le projet de création de deux nouvelles sociétés, toutes deux ayant leur siège à Bruxelles ».

Le déménagement débutera en avril prochain et s’étalera sur douze mois. Qu’adviendra-t-il de ce site de 23 hectares une fois qu’il aura été vidé ? Solvay ne le précise pas à ce stade.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière