Accueil Société

Port d’Anvers: des saisies record de cocaïne en 2022 et de gros investissements à venir

La modification génétique des plantes augmente la production de cocaïne en Amérique latine. Celle-ci inonde l’Europe, où les prix restent élevés par rapport aux Etats-Unis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Une fois encore, le record de saisies annuelles de drogues au port d’Anvers a été battu pour l’année 2022. Au total, les douanes belges ont intercepté un peu moins de 110 tonnes de cocaïne alors que leurs homologues néerlandaises ont, de leur côté, mis la main sur 50 tonnes de cocaïne dans le port de Rotterdam. Par rapport à l’année précédente, la hausse est de 23 % dans le port belge. Aux Pays-Bas, il s’agit, par contre, d’une baisse de 29 %, une première depuis 2017. Mais, mises ensemble, les quantités interceptées par les deux pays représentent un record commun. Dans les deux cas, la grande majorité des drogues saisies provenaient d’Equateur, de Colombie et du Panama. Outre la cocaïne, les douanes belges ont aussi fait main basse sur près de deux tonnes de haschisch et un peu plus d’une tonne d’héroïne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs