Accueil Culture Arts plastiques

NFT: les bijoux numériques de Tintin

Tintinimaginatio va proposer aux collectionneurs le projet de couverture du « Lotus bleu », l’œuvre de bande dessinée la plus chère au monde, en NFT.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 4 min

Héros le plus bankable du 9e Art, Tintin ne pouvait être que le premier à vendre ses œuvres iconiques au format digital. Yves Février, le responsable des activités numériques de Tintinimaginatio, le nouveau nom de la société Moulinsart, a dévoilé mardi le NFT d’un dessin mythique créé par Hergé en 1936. Il s’agit d’un projet de couverture pour l’album du Lotus bleu, dont la vente aux enchères avait fait polémique en 2021. Nick Rodwell, l’administrateur délégué de Tintinimaginatio, avait contesté non pas l’authenticité de la pièce mais le conte de fée monté par les experts autour de son histoire. Le NFT lui offre la possibilité de rétablir la réalité des faits, en joignant à la copie numérique de l’œuvre, le storytelling de la création du dessin et de ses tribulations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Van Huele Catherine, mercredi 11 janvier 2023, 11:22

    La plupart des articles sur Tintin parlent de fric (en millions d'euros). Mais relire Tintin, même dans de vieux albums déchirés, n'a pas de prix ...

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs