Accueil Monde France

Abdeslam contrôlé après les attentats: comment Belges et Français se renvoient la balle

Comment le seul membre encore en vie du commando djihadiste a-t-il pu regagner Bruxelles en voiture quelques heures après les attentats du 13 novembre? Paris pointe Bruxelles du doigt, qui se défend.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

La Belgique a-t-elle failli dans l’enquête entourant l’arrestation de Salah Abdeslam ? Depuis ce dimanche, les services de renseignements français et belge se renvoient la balle. Un épisode en particulier est scruté par la commission parlementaire française sur les attentats de Paris : le passage du logisticien présumé des attaques terroristes de la France à la Belgique le 14 novembre. En d’autres termes, comment le seul membre encore en vie du commando djihadiste a-t-il pu regagner Bruxelles en voiture quelques heures après les attentats ? Paris pointe Bruxelles du doigt, qui se défend. On rembobine.

1.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs