Accueil Société

Adolescente tuée à Liège: la victime a été agressée sexuellement par le suspect

L’adolescente qui avait été retrouvée morte vendredi à proximité d’un bois à Ougrée (Seraing, province de Liège), a été agressée sexuellement, a indiqué jeudi après-midi le parquet de Liège lors d’une conférence de presse.

Temps de lecture: 2 min

Les faits remontent au 6 janvier. Un Sérésien de 37 ans avait été retrouvé pendu, en début de matinée, à Plainevaux, dans l’entité de Neupré, en province de Liège. Il s’agissait d’Olivier T. À proximité, les enquêteurs ont également découvert une fillette de deux ans, saine et sauve, mais en état de choc.

Le même jour, vers midi, le corps sans vie d’une adolescente de 14 ans, originaire d’Anderlecht, est découvert le long d’un sentier à Ougrée, dans l’entité de Seraing.

Les enquêteurs ont rapidement pu établir que les deux faits étaient liés.

Jeudi après-midi, le parquet de Liège a tenu une conférence de presse, donnant quelques précisions sur l’affaire.

L’adolescente anderlechtoise a été contactée par le trentenaire le jeudi 5 janvier via les réseaux sociaux. Le Sérésien lui a proposé d’aller faire du shopping. La jeune fille a accepté la proposition et a emmené sa petite sœur avec elle. Vers 18h00, elle a contacté sa mère, via un téléphone inconnu, lui expliquant qu’elle était partie faire des courses avec une amie.

Mais elle ne donne ensuite plus de nouvelle. La mère de famille va faire une déposition le jour-même à 21h30 à la police. L’enquête permet rapidement de localiser le téléphone avec lequel la jeune fille a appelé. Il s’agit du numéro du suspect, localisé en région liégeoise.

Autopsie

Après une nuit de recherche, la police retrouve Olivier T., la victime et sa sœur.

L’autopsie du suspect a permis de confirmer l’hypothèse du suicide. Quant à la jeune fille, « il s’agit d’une mort violente par strangulation et un choc violent à la tête », a expliqué Catherine Collignon, premier substitut du Procureur du Roi de Liège, précisant que l’adolescente avait également été agressée sexuellement. Les décès remonteraient entre 18h00 et 23h00, le jeudi 5 janvier. Des analyses supplémentaires sont en cours.

L’audition de la petite sœur n’a pas pu être menée, car elle est trop jeune pour s’exprimer.

L’homme de 37 ans était déjà connu de la justice pour des faits de coups et blessures et d’extorsion.

Des devoirs d’enquête sont toujours en cours pour déterminer la chronologie exacte des faits et la relation qu’entretenaient le suspect et la victime.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 13 janvier 2023, 12:36

    Tiens? Un autre policier vu de dos.

  • Posté par Michel Ney, jeudi 12 janvier 2023, 22:21

    Bizarre...le Swaaaar ne montre pas la photo de l'auteur de ce crime infâme....politiquement correct?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko