Accueil Énergie

Terres rares en Suède: le bon filon pour une transition verte européenne?

La découverte d’un important gisement de terres rares en Suède, nécessaires notamment à la création d’aimants permanents pour les moteurs de véhicules électriques et des éoliennes, laisse apparaître un espoir d’indépendance européenne dans l’industrie des métaux rares.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le groupe minier suédois LKAB a annoncé jeudi avoir découvert un immense gisement de terres rares dans le Grand Nord suédois. Il s’agirait du plus grand gisement connu en Europe, avec plus d’un million de tonnes de métaux.

L’annonce est forte. Elle a été faite à l’occasion d’une visite de la Commission européenne en Suède, dans le cadre de la présidence suédoise de l’Union européenne. Elle survient également dans un contexte où la dépendance actuelle de l’Union à la Chine et à la Russie apparaît de plus en plus problématique. Alors, coup de comm’ suédois ou vraie révolution géopolitique ? Deux experts, contactés par Le Soir, font la lumière sur trois grandes questions que soulève cette découverte.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par PLENEVAUX ALEXANDRE, samedi 28 janvier 2023, 1:57

    Toute médaille a son revers: le nucléaire, l'extraction minière et pétrolière, les éoliennes, etc. Il reste à faire le bon choix.

  • Posté par Visiteur, lundi 16 janvier 2023, 11:07

    Et les risques pour la biodiversité ? Et les dommages causés par l'extraction et la prospection ? Et tout cela pour quoi faire ?

  • Posté par Patric Stun, vendredi 13 janvier 2023, 9:54

    Attendez que les écolos s'en mêlent. C'est une chose de trouver des gisements, c'en est une autre de purifier les terres extraites. On parle souvent d'acides (chlorhydrique et phosphorique) et souvent même de résidus radioactifs. Parions que les terres seront extraites et envoyées en Chine qui en purifie déjà la majorité. Sinon, les futurs actionnaires ne seront pas contents :):):)

  • Posté par Mauer Marc, dimanche 15 janvier 2023, 11:20

    Ne boudons pas notre plaisir. Pour une fois que dans ce dossier il y a une potentielle bonne nouvelle !

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs