Accueil Sciences et santé

Martine Piccart: «La recherche est gravement en danger»

Une sommité de la science souligne le manque de financement d’une recherche indépendante du secteur pharmaceutique. Entretien

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le professeur Martine Piccart est chef de service à l’Institut Jules Bordet, reconnu internationalement comme institution de référence dans le traitement du cancer. Professeur à l’ULB, elle préside le Big, un groupe associant des chercheurs dans la lutte contre le cancer du sein. Elle préside également l’organisation européenne contre le cancer.

Vous vous tournez vers le public pour financer des recherches que vous estimez essentielles. La recherche dite académique, non financée par l’industrie pharmaceutique, est donc en si mauvaise posture ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs