Accueil La Une Économie

Le Royaume-Uni menace l’Europe d’une guerre fiscale

La volonté du Royaume-Uni de diminuer à 15 % le taux d’imposition des sociétés vise à rassurer les entreprises qui craignent les conséquences du Brexit. Elle pourrait parallèlement relancer le débat sur la concurrence fiscale au sein de l’Union européenne Ainsi qu’en Belgique…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est ce qu’on appelle tirer plus vite que son ombre. Ou rendre la monnaie de leur pièce aux Etats européens qui, déjà, se voyaient récolter les fruits du Brexit en salivant à la perspective d’un exode massif des entreprises britanniques vers le continent. En annonçant vouloir diminuer, aux alentours de 15 %, le taux d’imposition des sociétés, le ministre britannique des Finances, George Osborne, a peut-être aussi relancé le débat sur la concurrence fiscale en Europe, voire en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs