Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: le Royaume-Uni annonce la livraison de quatorze chars lourds à Kiev

Cette livraison reflète « l’ambition du Royaume-Uni d’intensifier son soutien à l’Ukraine », a déclaré le Premier ministre britannique Rishi Sunak à M. Zelensky lors d’un appel téléphonique.

Temps de lecture: 3 min

Le Royaume-Uni va livrer « dans les prochaines semaines » quatorze chars lourds à l’Ukraine, qui réclame avec insistance des blindés de facture occidentale pour faire face à l’invasion russe.

Cette livraison reflète « l’ambition du Royaume-Uni d’intensifier son soutien à l’Ukraine », a déclaré le Premier ministre britannique Rishi Sunak à M. Zelensky lors d’un appel téléphonique, selon un communiqué de Downing Street.

Le Royaume-Uni devient ainsi le premier pays à s’engager à envoyer en Ukraine ce type de blindés. M. Zelensky a remercié le Royaume-Uni sur Twitter pour avoir pris des décisions qui « non seulement nous renforceront sur le champ de bataille, mais enverront également le bon signal aux autres partenaires ».

Kiev avait déjà reçu de ses alliés des chars lourds de conception soviétique – près de 300 –, mais encore aucun de fabrication occidentale. La Pologne s’était déjà dite prête mercredi à livrer quatroze chars lourds Leopard 2 de conception allemande, ce qui requiert l’aval de Berlin. Plusieurs Etats occidentaux ont en outre récemment annoncé la fourniture de chars d’infanterie ou de reconnaissance, plus légers.

L’annonce a fait réagir la diplomatie russe qui a estimé que cet envoi d’armes n’allait « en rien accélérer la fin des hostilités militaires, mais seulement les intensifier, en provoquant de nouvelles victimes », selon un communiqué de l’ambassade de Russie à Londres samedi.

Soledar

Sur la ligne de front, les autorités ukrainiennes assuraient toujours en cette fin de semaine contrôler la petite ville de Soledar (est) dont Moscou a revendiqué la prise à l’issue de combats acharnés.

Une frappe russe contre un immeuble d’habitation dans l’est a fait au moins douze morts. Et des coupures de courant ont été ordonnées dans la plupart des régions du pays après de nouvelles attaques contre les installations de production d’électricité.

À lire aussi Guerre en Ukraine: Kiev s’accroche au sort de la bataille de Soledar

Au total, « l’ennemi a procédé à trois frappes aériennes et à une cinquantaine de tirs de missiles dans la journée », a précisé l’état-major de l’armée ukrainienne. « En outre, les occupants ont lancé 50 attaques avec des lance-roquettes multiples ».

« Est-il possible d’arrêter la terreur russe ? Oui, c’est possible. Peut-on le faire autrement que sur le champ de bataille en Ukraine ? Malheureusement, non », a commenté le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Le monde doit arrêter ce mal », a-t-il encore dit.

Débris en Moldavie

La Moldavie a affirmé avoir trouvé des débris de missile sur son territoire, près du village de Larga, dans le nord. « La guerre brutale que la Russie livre à l’Ukraine a de nouveau affecté la Moldavie », s’est insurgée sa présidente Maia Sandu.

Dans l’est de l’Ukraine, au moins douze personnes ont été tuées et 64 blessées dans le bombardement d’un immeuble d’habitation de la ville de Dnipro, ont déploré les autorités. « Le sort de 26 personnes demeure inconnu », a fait savoir sur Telegram le gouverneur de Dnipropetrovsk, Valentyn Reznichenko.

À lire aussi Guerre en Ukraine: la Moldavie dit avoir trouvé des débris de missile après des attaques russes

Dans le sud, à Kryvyi Rig, une personne a été tuée et une autre blessée dans la destruction d’immeubles d’habitation par une frappe, selon un bilan officiel.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par K M, dimanche 15 janvier 2023, 10:03

    Le problème des Challenger 2, c'est qu'ils utilisent des munitions canon spécifiques non disponibles en Ukraine et donc il faudra une chaine logistique assez lourde. Sans compter qu' 1/4 voir 1/3 doit être systématiquement en maintenance. 8 ou 9 opérationnels ne vont donc pas faire une grosse différence vu la longueur du front. A voir aussi la formation du personnel concernant cet armement. L'effet risque d'être finalement minime. Ce serait mieux d'avoir les Lepoard 2 polonais sous réserve d'accord de l'Allemagne. Maintenant n'est-ce pas le signal d'une entrée de l'OTAN dans le conflit, ce qui est un risque d'escalade?

  • Posté par Maesen Jean-Luc, dimanche 15 janvier 2023, 12:02

    De toute manière, il faut une chaîne logistique "assez lourde" pour faire transiter ce genre de munitions, quels que soient leur calibre ou leur type. Et pour ce qui est de la nécessité de la maintenance des <MBTs>, c'est assez évident, même si cette dernière serait encore bien plus "complexe" si l'on avait affaire à des <Abrams> ou des <Leclercq>. Le <Challenger 2> et le <Léopard 2> représentent donc un choix "optimal", même si loin d'être "parfait", vu leur nombre "assez réduit" en effet. Et pour ce qui est de l'implication directe de l'OTAN, il n'en est toujours pas question : des pays membres de l'organisation (ou pas) décident de fournir du matériel militaire à l'Ukraine, pays agressé par la Russie de poutine ; rien ne change donc dans les "principes" appliqués ici.

  • Posté par Aertveld Sophie, dimanche 15 janvier 2023, 9:40

    Perfide Albion

  • Posté par Maesen Jean-Luc, dimanche 15 janvier 2023, 11:52

    Infâme Russie poutinienne.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, dimanche 15 janvier 2023, 11:22

    Parole de PTBiste.

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une