Accueil Planète Pollution

Salon de l’auto: des publicités détournées pour protester contre Toyota et BMW (photos)

Le groupe écologiste Extinction Rebellion a remplacé les publicités de BMW et Toyota par des fausses affiches, protestant contre la « publicité mensongère » des deux constructeurs automobiles.

Temps de lecture: 2 min

Le groupe écologiste Extinction Rebellion ainsi que des membres de Subvertisers International et de Brandalism ont détourné plus de 400 panneaux publicitaires de villes européennes, dont Bruxelles, pour protester contre « la publicité mensongère de BMW et Toyota et leur lobbying agressif contre la politique climatique », ont-ils indiqué lundi dans un communiqué.

Outre Bruxelles, où neuf larges panneaux publicitaires ont été recouverts et 70 affiches d’abribus remplacées, l’action a également pris place à Berlin, Londres ou encore Paris. En créant de fausses affiches publicitaires qu’ils ont apposées à la place des vraies, les militants ont voulu démontrer leur mécontentement envers les deux marques automobiles qui « se consacrent encore largement à la production de véhicules à combustion, malgré d’ambitieuses campagnes de marketing promouvant leurs véhicules électriques ».

D’après les activistes, BMW et Toyota ont fait partie du top 20 des entreprises les plus impliquées en 2022 dans le lobbying pro-énergies fossiles, faisant d’elles les premières firmes automobiles de ce classement. « En 2021, les véhicules à émissions zéro de Toyota ne représentaient que 0,2 % de leurs ventes totales, soit la plus faible proportion parmi les dix plus grands constructeurs automobiles », ont-ils ajouté.

À lire aussi La voiture électrique cherche encore sa route vers les particuliers

Cet acte de protestation à l’échelle européenne a été coordonné pour se tenir en même temps que le Salon de l’Auto de Bruxelles (14-22 janvier), lors duquel les deux constructeurs sont présents. Il s’inscrit également dans un contexte où de nombreux gouvernements ont interdit (ou y réfléchissent) la publicité des biens et services nocifs pour l’écosystème.

« En Belgique, Ecolo-Groen propose une législation semblable, à laquelle nous donnons tout notre soutien. Nous demandons aux gouvernements de réguler la publicité pour les produits nocifs pour l’environnement, et d’interdire la publicité mensongère des entreprises polluantes », ponctue le message des activistes.

À lire aussi La fonte des glaciers est plus grave qu’on ne l’imaginait

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, lundi 16 janvier 2023, 18:14

    Les extrémistes frustrés à l'oeuvre...

  • Posté par Wauters Georges, lundi 16 janvier 2023, 22:54

    Frustrés de quoi? De ne pas pouvoir s acheter une Toyota? Wouah la frustration suprême!

Aussi en Pollution

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une