Accueil La Une Opinions

Joshua Rubenstein: «Staline mort, l’URSS passe du cannibalisme au végétarisme»

Il y a près de 70 ans mourait Joseph Staline. La disparition du dictateur soviétique a ouvert une nouvelle ère émaillée de nombreux ratés, soviétiques mais aussi occidentaux, explique l’historien américain Joshua Rubenstein.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

Le 5 mars 1953 mourait Iossif Vissarionovitch Djougachvili, dit Staline. De la fin des années 1920 à son décès, il a fait de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) une dictature personnelle absolue basée sur la terreur. Les historiens lui attribuent entre 3 et 20 millions de morts, ce chiffre englobant les adversaires politiques éliminés, les victimes de la collectivisation des campagnes ou encore des grandes purges de 1937. Et pourtant, « de son vivant, Staline passait pour un modéré à l’Ouest », constate Joshua Rubenstein, l’auteur des Derniers Jours de Staline (Editions Perrin).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs