Accueil Monde Europe

Un journaliste attaqué en justice par le Maroc à Madrid

Les autorités marocaines nient avoir utilisé le logiciel d’espionnage Pegasus. Et attaquent en justice un journaliste espagnol, Ignacio Cembrero, qui soutient avoir été leur victime.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Royaume du Maroc vs Ignacio Cembrero : c’est l’étrange affiche d’une audience qui s’est tenue vendredi devant un tribunal madrilène. Si l’Etat du Maroc s’en prend via une procédure judiciaire à un célèbre journaliste espagnol, c’est parce qu’il exige que celui-ci retire ses allégations selon lesquelles le royaume chérifien l’a espionné par le truchement du fameux logiciel Pegasus fabriqué par la firme israélienne NSO Group.

L’affaire Pegasus date du 18 juillet 2021 quand Forbidden Stories, un consortium de 17 médias (dont Le Soir, Le Monde, The Guardian, etc.), a publié une enquête qui a mis au jour l’espionnage de dizaines de milliers de personnes par divers gouvernements, dont le Maroc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs