Accueil Monde Europe

Guerre en Ukraine: le chancelier Olaf Scholz acculé à livrer les chars de combat

La ministre allemande de la Défense démissionne au moment même où la pression sur le chancelier allemand monte pour qu’il accepte une livraison des chars de combat « Leopard » à l’Ukraine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Correspondant à Berlin

Au début de la guerre, les Allemands pensaient se contenter de livrer 5.000 casques pour aider les Ukrainiens. La ministre de la Défense, qui a démissionné lundi à la suite d’une longue série de bévues, avait suscité la colère de Kiev qui, à l’époque, demandait des armes lourdes.

Pendant plusieurs mois, Berlin a refusé de livrer ces armes de combat au prétexte que l’Allemagne ne ferait pas « cavalier seul » et qu’il fallait éviter d’attiser le conflit en injectant encore plus de matériel sur le champ de bataille. Ce fut longtemps la ligne du chancelier, Olaf Scholz, et celle de son parti, le Parti social-démocrate (SPD), prisonnier d’une longue tradition pacifiste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Z pour Zorglub, vendredi 20 janvier 2023, 10:44

    L’Allemagne s’aligne sur la logique des USA : vous ne livrez pas de chars lourds, nous n’en livrerons pas. Ça a au moins l’avantage d’être clair. Le T-shirt moulant a beau trépigner, ça ne viendra pas de ce côté-là. Donc il va avoir 20 chars de plus venant de suède et du danemark ça va pas faire une grande différence. Et les polonais s’ils veulent encore avoir un peu d’avenir dans l’UE devraient garder ses chars Léopard car s’ils outrepassent la clause de non revente sans l’accord de l’allemagne, ils vont avoir des soucis à se faire.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 20 janvier 2023, 12:58

    By the way: on admet toujours de ne pas figurer sous son nom au lieu d'un pseudonyme?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 20 janvier 2023, 12:58

    Ah! Le fantasme du T-Shirt moulant est revenu. Pas de bars spécialisés à Saint-Pé pour assumer ce fantasme?

  • Posté par lucas patrick, mardi 17 janvier 2023, 17:57

    Economiquement, à qui bénéficie cette guerre ? A l'oncle Sam qui "se battra jusqu'au dernier Ukrainien": dette de guerre, contrats de reconstruction, main mise sur les ressources, Soumission de l'ancienne Europe au travers de l'Ukraine et la Pologne. Qui seront les grands perdants, sur la paille ? la vielle Europe (nous) et la Russie: et paf 2 concurrents internationaux en moins d'un coup. Je ne veux pas de ce scenario de musculation stupide qui va nous éclater à la figure: stop la guerre ! négociation ! retour aux accords de Minsk avec autonomie du Donbass ! retrait (probablement accepté) de la Russie du reste de l'Ukraine !

  • Posté par Martin Roland, mardi 17 janvier 2023, 18:18

    (probablement accepté) : êtes vous naïf à ce point ? Quand on se prépare à mobiliser 500.000 soldats, ce n'est pas pour aller jouer à la pétanque ! N'oubliez jamais que la guerre est un des piliers de son régime.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs