Accueil Société Enseignement

Etudiante violée à l’ULB: vers un retour de la police sur le campus?

La ministre de l’Enseignement supérieur a réuni, ce lundi, la rectrice de l’ULB, le bourgmestre ixellois et les ministres compétents. Chacun a réaffirmé son intention de lutter contre les violences sexistes et de renforcer la sécurité sur les campus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Suite au viol d’une étudiante sur le campus de l’Université libre de Bruxelles (ULB), une réunion a eu lieu ce lundi après-midi pour envisager la mise en place d’une stratégie de sécurité. A l’initiative de la ministre de l’Enseignement supérieur, cette réunion rassemblait la rectrice de l’ULB, le bourgmestre d’Ixelles, ainsi que les cabinets des ministres fédéraux de l’Intérieur et de la Justice. « Des délits aussi graves dépassent le champ d’action de nos autorités académiques et appellent une concertation avec les autorités en charge de la police et de la justice », indiquait déjà la semaine dernière Valérie Glatigny.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs