Accueil Sports Football Football à l'étranger Italie

Pourquoi les Belges de l’AC Milan peinent à se faire une place au soleil

Pour Charles De Ketelaere, Alexis Saelemaekers, Divock Origi et Aster Vranckx, le bilan de la première partie de saison n’est pas des plus reluisants. Voici pourquoi la « hype » belge a du mal à décoller à l’AC Milan.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Milan, capitale italienne de la mode, offre aux joueurs belges offre un cadre mêlant douceur de vie et défi sportif de premier plan. Ceux-ci ne parviennent pourtant pas à tutoyer les sommets alpestres… qui se dessinent depuis l’horizon lombard. Plus concrètement, ils ont buté ces derniers mois face à divers éléments ayant freiné leur évolution. Que ce soient les énormes attentes placées en Charles De Ketelaere, le manque de considération envers Aster Vranckx ou des pépins musculaires pour Alexis Saelemaekers et Divock Origi.

À mi-saison, le bilan noir-jaune-rouge n’est guère réjouissant. Mais il reste cinq mois pour inverser la tendance. Ou, du moins, atténuer le « rosso » de l’échec. À commencer, ce mercredi soir, par le derby contre l’Inter Milan, délocalisé à Riyad, en Supercoupe d’Italie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Italie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs