Accueil Énergie

La reprise économique en 2023 ? Tout dépendra du prix du gaz

Un facteur sera déterminant pour la conjoncture belge et européenne en 2023 : les prix de l’énergie. Vont-ils se stabiliser aux alentours des niveaux atteints récemment ? Ou bien s’envoler à nouveau ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

L’Ires, l’Institut de conjoncture de l’UCLouvain, a actualisé, il y a quelques jours, ses prévisions 2023. Selon les conjoncturistes néolouvanistes, le PIB en volume se contracterait à nouveau, mais modérément, durant le premier trimestre, ainsi qu’il l’a fait au quatrième trimestre de 2022. Et si le rebond intervenait dès le deuxième trimestre, la croissance annuelle moyenne, évaluée à 3,1 % en 2022, n’atteindrait qu’un maigre 0,2 % cette année. Au contraire, la Banque nationale (BNB), qui avait dévoilé ses projections à la mi-décembre, n’envisage pas un recul du PIB en volume au premier trimestre et table sur une croissance annuelle moyenne de 0,6 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs