Accueil La Une Culture

Michèle Anne De Mey: «Ce travail collectif nous ravit toujours, de plus en plus»

À quelques jours de la première tant attendue de La Sonnambula, on sent chez Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey une hâte, mais aussi une petite tension. Coupés dans leur élan juste après la générale en mars 2020, ils ont dû remonter cette production dans un temps restreint et composer avec les changements de casting.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Adapter les corps en une semaine et demie demande un grand travail », dit Michèle Anne De Mey. « Mais c’est notre travail. Adapter un opéra en ballet est un grand défi. Et c’est un grand bonheur d’avoir pu faire un travail collectif. » Si le défi est bien présent, l’enthousiasme est le même que lorsque nous les rencontrions à plusieurs reprises en 2020 pour évoquer ce projet et ses fondements.

Comment est née cette mise en scène ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs