Accueil Monde Union européenne

A Davos, Ursula von der Leyen esquisse la riposte européenne au «protectionnisme» US

Les pistes d’une réponse aux subsides « verts » massifs annoncés aux Etats-Unis se précisent. Reste à trouver un accord entre Etats membres…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Rendez-vous au 1er février, a indiqué mardi le commissaire européen au Commerce Valdis Dombrovskis. C’est à cette date que la Commission européenne présentera formellement au Parlement et aux Etats membres de l’UE sa riposte à ce que les dirigeants européens qualifient de croc-en-jambe infligé par le grand allié américain. Soit le grand plan de l’administration Biden pour favoriser l’investissement dans les technologies « vertes » aux Etats-Unis, à coup de subsides massifs : 369 milliards de dollars.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Vanloo , mercredi 18 janvier 2023, 19:14

    Et ces mesures unilatérales américaines risquent de faite très mal à une économie européenne qui dépend de tout: les matières premières en premier lieu; la capacité industrielle aussi. Quand aux eurocrates et économistes imbéciles mais bardés de diplômes prestigieux qui juraient il y 20 ans que l'industrie c'était vraiment ringard et n'était plus nécessaire; que le secteur tertiaire, le numérique et les services c' était la solution de l'avenir.............

  • Posté par K M, mercredi 18 janvier 2023, 4:20

    oui, oui on y croit, on a vu avec Pfizer par exemple ...

  • Posté par S M, mardi 17 janvier 2023, 21:48

    Il est grand temps que l'Europe procède comme la Chine, les USA... Vous voulez vendre en Europe, vous fabriquez en Europe. Pareil pour tout ce qui est militaire, tout doit être fabriquer en Europe. L'A400M avait remporté le marché des avions ravitailleurs pour l'armée US, ça a duré 15 jours, véto du sénat US et... je pense que Boeing à eu le marché. L'Europe doit arrêter d'être naïve.

  • Posté par Georis Olivier, mercredi 18 janvier 2023, 7:16

    C'était l'Airbus A330 MTTR, mais en effet le reste est correct.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs