Accueil Société

Corruption au Parlement européen: Antonio Panzeri obtient le statut de repenti

L’ancien eurodéputé italien a passé un accord avec la justice : une collaboration pleine et entière en échange d’une réduction de peine. Il implique Marc Tarabella mais affirme que Marie Arena n’avait pas connaissance de pratiques illégales.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est un tournant de l’enquête : confirmant une information de L’Echo, le parquet fédéral a annoncé mardi après-midi que le statut de repenti avait été octroyé à l’ancien député S&D Pier Antonio Panzeri. De nationalité italienne et député européen de 2004 à 2019, M. Panzeri est soupçonné d’avoir joué de son influence pour favoriser les intérêts qataris, marocains et mauritaniens au sein du Parlement européen. Lors d’une perquisition à son domicile le 9 décembre, les enquêteurs avaient retrouvé 600.000 euros d’argent liquide : de quoi, suspecte la justice, doper son train de vie mais aussi corrompre des assistants parlementaires, voire des députés, afin qu’ils orientent les positions du Parlement en faveur des trois clients de M. Panzeri.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs