Accueil Léna

Guerre en Ukraine: la Russie est divisée sur les sanctions à appliquer à l’encontre des dissidents en exil

Les parlementaires du parti au pouvoir aimeraient que ceux qui fuient à l’étranger pour protester contre l’offensive en Ukraine voient leurs avoirs confisqués, leur rapatriement interdit ou, même, leur citoyenneté révoquée.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le stigmate stalinien d’« agent étranger » ne suffit plus. Ceux qui ont quitté la Russie pour protester contre le lancement de l’offensive en Ukraine sont aujourd’hui qualifiés de predatel , « traîtres ». Une qualification qui pourrait bientôt faire partie du lexique judiciaire et être assortie des sanctions les plus diverses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs