Accueil Opinions Débats et idées

Fabrice d’Almeida: «La haine des riches se cristallise sur la question de l’art de vivre»

L’historien Fabrice d’Almeida a écrit l’histoire des riches depuis la révolution industrielle. Une caste qui fascine autant qu’elle indispose.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

Alors que la moitié de la population mondiale vit dans la précarité, les 1 % les plus riches de la planète possèdent la moitié des richesses. Dans son Histoire mondiale des riches (Plon), l’historien français Fabrice d’Almeida s’est penché sur cette caste de super-privilégiés, des « barons » de la révolution industrielle aux milliardaires 2.0 de la Silocon Valley.

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, les riches appartenaient à la noblesse et avaient un ancrage territorial. La révolution industrielle a radicalement changé la donne : les Carnegie, les Rockefeller, les Schneider ou les Krupp n’avaient pas le « sang bleu » et leur capacité d’influence est rapidement devenue mondiale…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs