Accueil Monde Union européenne

Corruption au Parlement européen: «Monsieur Tarabella est très clair, il n’a jamais reçu ni argent ni cadeaux», assure son avocat

Maxim Töller a également nuancé les accusations portées par l’ex-eurodéputé italien Pier Antonio Panzeri. Ce dernier, considéré comme un suspect-clé dans le Qatargate, est actuellement écroué. Il a accepté mardi de collaborer avec la justice en obtenant le statut de « repenti ».

Temps de lecture: 2 min

L’avocat de l’eurodéputé belge Marc Tarabella, cité dans l’affaire du Qatargate et exclu mercredi du PS et du groupe S&D du Parlement européen, Me Maxim Töller, était l’invité de Matin Première ce jeudi matin. Il est revenu sur la récente exclusion du parti socialiste de son client.

« C’est quand même quelque chose d’assez incroyable en réalité de se voir exclure, sanctionner politiquement alors qu’on n’a même pas encore été entendu, alors qu’on n’a pas été inculpé, alors qu’on n’a pas été condamné », a regretté Maxim Töller. « Ce qui est le plus choquant, dans la position du PS, c’est le fait de prendre cette décision dans son dos (…). Il est déçu de la manière dont on le traite. Il a le sentiment de deux poids, deux mesures », a ajouté l’avocat qui ne comprend pas pourquoi « il y a une différence de traitement entre Marie Arena et Marc Tarabella ».

À lire aussi Le dossier sur le QatarGate

Maxim Töller a rappelé, une nouvelle fois, que son client n’avait rien à se reprocher. « Monsieur Tarabella est très clair, il n’a jamais reçu ni argent, ni promesses, ni cadeaux ». Maxime Toller a également nuancé les accusations portées par l’ex-eurodéputé italien Pier Antonio Panzeri. Ce dernier, considéré comme un suspect-clé dans le Qatargate, est actuellement écroué. Il a accepté mardi de collaborer avec la justice en obtenant et le statut de « repenti » et de livrer ce qu’il sait sur ce scandale de corruption présumée au profit de l’émirat.

« Vous avez une prime à la délation, surtout une prime à la forte délation », a critiqué Maxim Töller à propos de ce statut de repenti. « Vous trouvez là une motivation réelle de mentir. C’est-à-dire de donner le plus possible pour avoir la plus petite peine possible (…). Monsieur Panzeri ne risque rien, ces accusations sont sans aucun risque. La seule chose qu’il a, c’est une prime. On a donné un cadeau à un dirigeant d’une organisation criminelle alors même que Monsieur Tarabella n’a pas été entendu. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, mardi 24 janvier 2023, 0:01

    Qu'on m'explique pourquoi il n'a pas déclaré son voyage au Qatar : tout est là !

  • Posté par François Anne de Molina, jeudi 19 janvier 2023, 11:45

    Merveilleux, cet avocat ! Accepté d'être l"invité" d'un Etat étranger, voyage compris est en soit un élément constitutif de corruption !

  • Posté par D Marc, jeudi 19 janvier 2023, 10:59

    Le titre est inexact : «Monsieur Tarabella est très clair, il n’a jamais reçu ni argent ni cadeaux» car l'avocat ajoute "contre quelque position que ce soit". En gros, Tarabella a peut-être bien reçu quelques enveloppes mais cela n'a pas influé sur ses positions. La précaution oratoire est un peu grosse.

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 19 janvier 2023, 12:00

    ___ a l'image du personnage plutôt ventripotent

  • Posté par GERARD Charles, jeudi 19 janvier 2023, 10:21

    Un membre du P$ exclu pour malversation financière : un fait rare. Effectivement si le P$ avait exclu de l'ensemble de ses membres impliqués de près ou de loin dans les scandales de la Carolo 2006, Nethys, le Parlement Wallon et j'en passe, il n'y aurait plus guère de cadres au niveau du parti.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une